Salut vieux Achille!
       

       
         
         

Anonyme

      Sup Vieux Achille, comment ça boume dans ton salon?

Je t'écris pour te poser la question suivante après ces deux petits points: «Pourquoi es-tu si insolent avec tout le monde»?

 

       
         

Achille

      Étranger,

Je dicte ce message dans le plus grand des secrets, sous ma tente, avec pour seule lumière la lueur de Séléné, céleste fille du Titan Hypérion. Si mes mots ne sont que des murmures à l’oreille du scribe et que je reste ainsi plongé dans les ténèbres, c’est que je prie la sombre Nyx de m’accorder la faveur que mon action reste inconnue du fier et divin Achille, cet enfant qui fut mon élève, mais que je considère maintenant comme mon maître, car il ne supporterait pas que je vous écrive.

Lorsque le scribe lui a lu le message provenant de votre bouche vile, il est entré dans une terrible colère, a juré par Arès le vengeur de s’en aller dès l’aube pour dévaster votre maison, voler vos troupeaux et couler vos fins navires!

C’est pourquoi je vous supplie de fuir le plus loin possible! Fuyez ou implorez le belliqueux fils de Pélée d’épargner votre vie. Sa rage ne demande qu’à se tourner vers un ennemi qu’il puisse percer de sa puissante lance.

Que Athéna fille du haut-tonnant vous inspire la sagesse!

Phénix
         
         

Anonyme

      Cher homme de sagesse,

Mon message bien que très direct n'était en aucun point pour vous blesser. Je vous prie de me pardonner de mon manque de respect envers un homme tel que vous. Mon insolence était dûe au fait que lorsque que mon ami vous a demandé une question, il a été traité de langue sale et malheureusement vous n'avez pas répondu à sa question. Je vous prie d'oublier mon insolence à votre égard.

Et malgré ce, j'aimerais que vous répondiez à la question que je vous ai envoyée.

 

       
         

Achille

      Tu te méprends sur mon compte, étranger! Lorsque j’ai accepté de répondre aux lettres des hommes de demain, je n’ai pas accepté de supporter tous les affronts. Dumontais semblable à un dieu par la tête pourra te le confirmer. Je ne supporterai pas que des enfants sans manière se comportent en Barbare avec moi. N’as-tu jamais eu un maître qui t’aurait enseigné l’art de paraître devant les nobles?

Ce n’est pas moi qui suis insolent, c’est toi et tous tes frères ignobles qui n’avez aucune notion de savoir-vivre. Tu m’envoies une tablette d’argile où tu ne daignes même pas respecter les usages et tu oses me traiter, moi le grand Achille, d’insolent! Mais qui es-tu pour exiger quoi que ce soit de moi, comme un enfant réclamerait avec force le sein de sa nourrice?

Retourne auprès des autres impudents de ta race et n’attise plus ma colère par tes propos de chien, sinon tu pourrais bien regretter amèrement le jour où tu es né.

Achille
         
         

Anonyme

      J'apprécie le fait que vous m'aimiez tant... mais je dois malheureusement prendre le temps de parler à une autre... enfin autre chose que vous... car vous ne me mènerez à rien.
         
         

Anonyme

      Rebonjour! Ça fait longtemps, n'est-ce pas? Je me demande toujours si tu m'as enfin pardonné pour les textes que je t'ai envoyés. Enfin, si cela ne te dérange pas, j'aimerais savoir si, lors de la guerre de Troie, tu avais peur avant d'aller à la guerre ou si ton esprit fort et courageux t'enlevait la peur?

Merci.

 

       
         

Achille

      Je te pardonne, étranger, mais pour sceller cette réconciliation, ne vas-tu pas me dire le nom qu’on te donne chez toi?

Je ne ressens jamais la peur, car elle est pour les faibles. Ni peur, ni hésitation. La peur ralentit ton élan et l’hésitation permet à l’adversaire de porter ses coups le premier. Je suis descendant de Zeus; je laisse aux gens de rien le soin de trembler comme des cerfs. On ne m’a pas nourri de cervelles de tigre et de lion pour faire de moi un lâche comme cet Alexandre de Troie!

Et toi, connais-tu la peur?

Achille
         
         

Jérémie

      Je suis heureux que tu m'aies pardonné, cher Achille; par chez moi on me nomme Jérémie, Jerm pour les gens plus proches de moi.

Vous me demandez si moi je connais la peur? Oui, je la connais parfois mais le moins souvent possible, je me dis toujours que tout va aller bien et tout et tout. Mais j'avoue que cela fait longtemps que je ne l'ai connue. Permets-moi de te poser une autre question: «Qui donc vous a transpercé d'une flèche le talon lors de la guerre?»

Jérémie

 

       
         

Achille

      Salut à toi, Jérémy!

La Discorde régnait en maîtresse sur nos coeurs et nous avons su triompher. Ne dirais-tu pas que nous sommes très raisonnables? Si l'Atride avait su comme toi surmonter son ignoble prétention, lui et moi échangerions aujourd'hui et les Achéens ne périraient pas par centaine sur la plaine. Peut-être un jour m'accorderas-tu même l'honneur de t'appeler Jerm.

Je te permets de me poser toutes les questions qui te viennent à la bouche. Nul ne pourra dire qu'Achille est un fourbe dissimulateur.

Je n'ai subi aucune blessure du genre que tu me décris et une flèche dans le talon ne m'effraie guère, tu sais. Quoi qu'il en soit, grâce à l'enseignement de mon maître Chiron, je peux parfaitement me soigner. De plus, j'ai auprès de moi mon ami Machaon, fils du divin Asclépios. Entre ses mains, seule la mort subite et la volonté des Immortels pourraient m'emporter.

Que les dieux te soient cléments!

Achille
         
         

Jérémie

      Rebonjour à toi, cher Achille,

Je suis heureux que nous ayons pu triompher de cette discorde. J’avais entendu dire qu’Achille s’était fait transpercer le talon, donc c’était pour cette raison que je t’avais posé cette question. Je continue en te disant que oui, tu peux bien m’appeler Jerm, mais l’honneur reste pour moi.

Jérémie.

 

       
         

Achille

      Khairé Jerm!

Peux-tu essayer de retracer celui qui t'aura raconté une telle histoire à mon sujet?

Herrôssô!

Achille
         
         

Jérémie

      Salut Achille.

Celui qui m'a dit ça, c'était mon ami qui avait vu ça dans le film «TROIE». Apparemment, ce n'est pas la vraie histoire qui est racontée dans ce film.

À la prochaine...

Jerm