Sandrine
écrit à

   

Achille
Achille

     
   

Parle-moi de ton éducation

    Bonjour cher Achille,

Je souhaiterais que tu me parles de l'éducation qui te fut donnée par Phénix dans un premier temps, et puis par Chiron ensuite, sur le mont Pélion. J'ai conscience que cela détermina toute ta vie et surtout les choix que tu fis. Alors éclaire-moi sur ton enfance, bel Achille, dis-moi donc, quelle fut-elle? Fut-elle difficile à appréhender pour un enfant de sept ans? Ton coeur, qu'a-t-il retenu de Phénix ton précepteur et de Chiron ton éducateur?

Je te salue bien bas.

Sandrine



Salut à toi, Sandrine!

Ma mère ayant quitté la demeure familiale lorsque je n’étais qu’un nouveau-né, je fus essentiellement élevé par mon père et mon maître Phœnix, puisqu’il n’y avait aucune femme digne de s’occuper de moi. Phœnix est un homme extraordinaire. Je l’ai toujours respecté et aimé. Il a fait de mon enfance un moment inoubliable. Sans oublier la présence de Patrocle chez mon père, lui qui venait de subir le bannissement dans son propre royaume et n’était encore qu’un tout jeune homme, qui devint mon meilleur ami, mon modèle, mon inspiration.

À l’âge où les garçons quittent le quartier des femmes pour devenir des hommes, ma mère revint à la maison et exigea que je sois éduqué par le centaure Chiron. C’était un honneur et, même si la douleur de quitter mon père, Phœnix et mon adorable Patrocle était vive, je n’hésitai pas et la suivis sur les versants couverts de frênes du majestueux mont Pélion, où vivait le centaure et où moi-même je vécus pendant deux années. Chiron m’a tout appris, du tir à l’arc à la médecine, en passant par la musique. Cependant, à cette époque, je me suis lié d’amitié avec un groupe de centaures peu fréquentables et ensemble nous semions la terreur dans la campagne avoisinante. Nous étions vraiment incorrigibles. Chiron s’est lassé de mes écarts de conduite et m’a chassé. Ma mère m’a mené sur l’île de Scyros où une vie tout aussi différente que les deux précédentes m’attendait. Mais ça, c’est une autre histoire…

Achille