Charles-Etienne
écrit à

   

Achille
Achille

     
   

Mon père

    Bonjour à vous, noble Achille,

C'est un honneur pour moi d'avoir la possibilité de vous écrire. Vous êtes, de loin, le héros grec que je respecte et que j'admire le plus.

Au mois de décembre passé, j'ai perdu mon père. C'était un homme brillant, fort et rusé. J'ai dû faire son éloge à l'église et je me suis permis de le comparer à votre splendeur. J'espère que vous me pardonnez mon audace.

Voyez-vous, il a dû combattre plusieurs fléaux qui l'ont rendu de santé fragile. Il a combattu plus de quatre cancers et deux infarctus. C'est d’ailleurs le deuxième qui l'a emporté. C'est cette image d'invulnérabilité que je cherchais et vous êtes la personne idéale pour incarner cette force.

Je me demandais: mis à part Hector, prince de Troie, avez-vous rencontré d'autres héros de la Grèce de votre temps?


Khaïré Charles-Etienne!

Comment pourrais-je m'offusquer d'un acte d'amour d'un fils envers son père? Le mien est toujours en vie, mais la vieillesse l'a dépouillé de sa force d'antan et rien n'est plus triste. Ta souffrance a dû être extrême et je compatis à ton malheur. Pourtant, n'est-ce pas dans l'ordre des choses de voir le père s'en aller dans l'Hadès avant le fils? Je crains de rejoindre le séjour des morts avant mon père. Voilà ce qui me peine. Au moins, dis-toi que ton père a peut-être enduré des épreuves terribles, mais il n'a pas eu à traverser la pire de toutes: voir son fils mourir avant soi.

Je connais d'innombrables guerriers nobles et glorieux, mais sont-ils des héros? Moi-même, suis-je un héros? Prends mon cousin Ajax. Sa bravoure et sa vaillance ne font aucun doute, son ascendance est à peine moins digne que la mienne, il est sur le champ de bataille comparable à un grand fauve et je remettrais sans hésiter mon sort entre ses mains, mais est-il vraiment un héros? Pour le savoir, il faut attendre de voir ce que les juges nous réservent.

Que le noir Hadès et la puissante Perséphone soient bons pour ton père et que tous les dieux te protègent!

Achille