Retour en page d'accueil de Dialogus

 Giulia
écrit à


Achille


Lettre à un héros


 

Cher monsieur Achille,

Comme nous avons participé à un projet concernant les héros de la littérature française, j'ai le plaisir de vous envoyer ma lettre.

Cela fait longtemps que je rêve de pouvoir être en contact avec un personnage du passé comme vous. Aujourd'hui, des personnes comme vous n'existent plus: on n'a plus ces idéaux qui vous étaient chers, et pour lesquels vous avez lutté. J'ai toujours admiré la force et le courage avec lesquels vous vous êtes battu contre vos ennemis, et à l'aide desquels vous avez réalisé vos rêves, même si cela signifiait risquer votre vie. Tout le monde sait qui vous êtes et connaît vos exploits.

Il y a plusieurs questions que je voudrais vous poser, mais je pense que la plus importante est la suivante: vous avez lutté toute votre vie et vous avez voyagé et visité beaucoup de lieux; mais n'avez-vous jamais pensé que mourir pour obtenir la gloire éternelle n'était pas la meilleure voie, et que, peut-être, mieux valait vivre certaines choses plus significatives, comme l'amour ou la vie de famille?

Dans l'attente de votre aimable réponse, je vous demande d'agréer, cher monsieur Achille, mes salutations distinguées.

Giulia


Salutations, Giulia!
 
Oui, j'y ai pensé. J'y pense constamment depuis la mort de Patrocle. Chaque nuit, je revis ma vie de mille façons différentes. Parfois, je suis à Troie, mais je m'embarque pour le doux retour avant que la lame d'Hector ne m'arrache mon bien-aimé. D'autres fois, je ne deviens jamais guerrier, je me réfugie dans les montagnes avec Patrocle et je me consacre à la chasse ou bien je suis berger, pirate ou explorateur. Tant de vies que j'aurais pu mener! mais c'est avec celle-ci que je dois vivre. Une vie où l'ombre de mon bras terrorise la mieux bâtie des forteresses, où mon nom et mes exploits traversent les millénaires, mais où tous les plaisirs n'ont désormais plus que le goût de la cendre.
 
Il est trop tard pour tout cela. J'ai fait certains choix et voici où j'en suis. N'en est-il pas de même pour tous? Toi aussi, Giulia, tu as fait certains choix; où t'ont-ils menée et où ne t'ont-ils pas menée?
 
Achille


************************Fin de page************************