Les femmes
       

       
         
         
Véronique
    Bonjour,

Je vous trouve bien irrespectueux des femmes, très cher Achille. N'est-ce pas votre mère qui vous a rendu presque immortel? N'est-ce pas grâce à des dieux «femelles» que tu as la chance de t'illustrer?

J'aimerais bien que tu me répondes.

Merci d'avance.

P.S.: Fais attention à ton talon.

 

       
         

Achille

      Khaïré Femme!

Ma mère, Thétis aux pieds d'argent, est une Néréide, une déesse des eaux, la plus belle de toutes. Elle n'a rien à voir avec les corps frêles des femelles que nous trouvons ici. Que des esclaves et des servantes! Une femme noble de coeur n'accepterait jamais de vivre dans les baraques des hommes. Ne t'avise jamais de comparer ma divine mère à une mortelle encore une fois! Ton arrogance pourrait bien te coûter.

Tu sais ce qu'on raconte ici, entre les baraques et les vaisseaux? Que les femelles sont poisons! N'est-ce pas à cause de la traîtrise et de l'avidité de l'une d'elles que nos vaillants guerriers sont fauchés sur la plaine par Hector au casque scintillant? Hélène de Sparte convoitait les richesses d'Ilion la Sainte aux beaux remparts et c'est pourquoi elle s'est enfuie avec Alexandre. Mais tu as raison, elles ne sont pas toutes mauvaises, les mortelles aux beaux cheveux. Je pense à Briséis aux belles joues; je pleure son souvenir et je rage de la savoir dans la couche de cet ivrogne, ce chien d'Agamemnon. Je pense aussi à ma douce Déidamie, laissée sous l'emprise de son père à Scyros, à cause de cette maudite guerre, à cause de cette maudite femme! Chienne! Nombreux sont les princes ici qui regrettent une reine restée seule dans leur royaume, une fille qui attend le retour de son père pour connaître les joies de l'hyménée. Mais ici, c'est la guerre, un monde d'hommes.

Tu affirmes que c'est grâce à ma mère que je m'illustre? Mais quelle est donc cette farce immonde? Ma mère a tout fait pour m'éloigner de cette guerre. Mon père Pélée m'a chargé de commander les Myrmidons, les Grecs m'ont nommé Amiral de la flotte, Zeus rétablira mon honneur en punissant ceux qui m'ont outragé et finalement, JE me suis illustré sur le champ de bataille par mon cri de guerre, mon ardeur au combat, ma bravoure et ma force. Redis-moi encore, langue de vipère, que les femmes ont fait de moi l'être que je suis!

Herrôssô!

Achille