Retour en page d'accueil de Dialogus

Jeff 
écrit à

Achille


Le combat


   


Achille,

As-tu vu la ville de Troie? Si oui, est-ce que ton combat avec Hector ressemble à ça? Ou c'était plus spectaculaire?


Salut à toi, Jeff!

Je ne sais pas à quoi tu fais référence, mais si c’est mon combat avec Hector qui t’intéresse, je veux bien t’en parler. Ce fut un duel rapide et brutal. Hector n’avait aucune chance contre moi et il le savait. Il a cru que les dieux le favoriseraient, mais c’est à moi ce jour-là que l’Olympien offrit la gloire. Hector, après avoir perdu ses troupes, s’était réfugié près des murs de sa cité, mais il n’osait visiblement pas y entrer. Il craignait sans doute les reproches des Troyens et Troyennes et le déshonneur davantage que mon bras. Je respectais cela, mais lorsque je fus arrivé à proximité, il prit peur et détala. Rien ne m’enrage plus qu’un homme qui fuit, si noble soit-il. Lorsque finalement il me fit face, il voulut que nous prêtions le serment de rendre la dépouille du perdant à sa famille, mais je n’allais pas conclure d’accord avec ce chien. Nous avons lancé et évité chacun la pique de l’autre, et puis comme Hector n’avait plus de pique, il avait été abandonné par son frère Déiphobe, il tira son glaive et se rua sur moi, mais ma lance fut plus rapide et je l’enfonçai profondément dans sa gorge, près de la clavicule. Hector tomba dans la poussière, sous les yeux des Troyens assemblés sur les remparts, sous les yeux des Achéens qui m’acclamèrent; Patrocle était vengé. Ensuite, j’ai attaché son cadavre derrière mon char et l’ai ramené au camp. D’ailleurs, sa carcasse traîne encore dans ma baraque au moment où je t’écris. 

Achille


Je suis désolé, je voulais marquer «le Film de Troie» et non «la ville de Troie». Le film où on voit Brad Pitt (Achille) et Éric Bana (Hector) dans le combat. Je voulais savoir si le combat ressemblait à ça. La manière dont tu parles du combat, ça ressemble à peu près à ça.

Dans le film il y a une scène où tu rends la dépouille à son père en pleurant et en disant «on se reverra, mon frère». As-tu réellement dit ça? As-tu pardonné à Hector? Moi, je lui pardonnerais parce qu'il pensait que c'était toi! Et je me demande pourquoi Patrocle a pris ton armure et le reste de ton équipement.
 
Pour moi tu es le plus grand guerrier de tous les temps.


Salut, ami!

Rendre la dépouille d’Hector à Priam? Cela m’étonnerait! Je le hais et jamais je ne lui pardonnerai. Je garde sa carcasse dans ma baraque et lorsque ma haine est trop forte, je l’attache derrière mon char et la traîne autour du tombeau de Patrocle. Et puis, quels ambassadeurs troyens seraient assez fous pour venir le réclamer à ma porte?

Hector ne croyait pas que Patrocle était moi! Au départ, les Troyens furent peut-être confondus par le fait que Patrocle portait mes armes, mais ils surent bien vite qui il était en vérité. Et lorsqu'Hector porta le coup fatal, il ne pouvait douter de l’identité de sa victime, puisque quelques instants plus tôt, Patrocle avait perdu son casque dans la mêlée.

Patrocle a revêtu mes armes pour mener mes guerriers au combat, faire croire aux Troyens qu’Achille était de retour et les repousser loin de la ligne de nos navires. Il devait se contenter de les chasser loin du camp, mais brave et vaillant comme il l’était, il a foncé droit sur la cité et c’est sous ses murs, après avoir infligé de lourdes pertes aux troupes ennemies, qu’il a péri comme le guerrier extraordinaire qu’il était.

Achille


Achille,
 
Maintenant je connais la vérité. Tout ce que je peux te dire, c'est:
 
«Aime tes ennemis»,
 
«Pardonne à tous ceux qui t'ont fait du mal».
 
Tu n'es pas obligé de faire ce que je dis, mais ton nom sera gravé dans mon cœur parce qu'on doit aimer les autres, même les méchants.
 
Un jour je me suis imaginé que tu m'avais tué (parce que tu aimes le sang) et avant de mourir dans tes bras j'ai chuchoté à ton oreille: «au revoir mon héros» en t'aimant une dernière fois.
 
Au revoir mon héros.


Ami,

Pourquoi aimer ses ennemis et leur faire du bien là où ils nous ont fait du mal? Quel avantage gagnerais-je à agir ainsi, dis-moi? Ne rêve pas que je te tue, rêve que nous combattions ensemble!

Achille


Cher ami Achille,

«Si tu aimes simplement ceux qui t'aiment, quelle chose extraordinaire as-tu faite là?»
 
«Si tous les humains s'aimaient, ce royaume serait édifié»
 
D'accord, je rêve qu'on puisse combattre, c'est certain que tu gagnerais!

Je sais que c'est difficile, c'est pour cette raison que je vais prier pour toi.
 
Jeff, celui qui recherche le Bien


Jeff,
 
Je veux bien être compréhensif et tenter de comprendre ton point de vue, mais ton plan connaît une faiblesse titanesque! Pour que ton plan d'amour universel fonctionne, tous les hommes, sans exception, doivent adopter le même comportement. Si un seul homme, un seul, choisit de saisir une arme et de la dresser contre ses semblables, ton plan s'écroulera et tous les autres humains deviendront les pantins du tyran. Sachant que c'est impossible pour tous les hommes de s'aimer inconditionnellement, sachant qu'il y aura toujours un humain pour vouloir se saisir du pouvoir, ne vaut-il pas mieux pour l'homme de bien qu'il soit également le plus fort, afin de pouvoir, si nécessaire, détrôner le tyran?
 
Si nous combattions ensemble, noble Jeff, nous ne nous affronterions pas! Nous serions, côte à côte, des frères d'armes irréprochables, unissant nos deux bras pour dompter l'ennemi. N'y a-t-il pas là matière à faire des rêves exceptionnels?
 
Achille 



Mon ami,
 
Tu as tout compris et c'est pour cette raison que tu dois baisser les armes.

Une dernière question (avec un sourire): que ferait l'amour maintenant?
 
Ton ami qui t'aime,

Jeff


Jeff,
 
Tu t'illusionnes si tu crois que je vais cesser le combat! Va raconter tes histoires aux prêtresses de Cypris. Tes fabulations irréalistes devraient les charmer! Moi, j'ai une guerre à mener.
 
Achille

************************Fin de page************************