Anne Breault Boulays
écrit à

   

Achille
Achille

     
   

L'amour versus la gloire

   

Cher Achille,

Je ne ferai pas de grand détour (peut-être que si). Alors voici:

Pourquoi être allé en guerre contre Troie si le retour de la Reine Hélène vous rendait si indifférent? J'ai su que votre motif était LA GLOIRE... mais n'est-ce pas un peu stupide de faire la guerre à un peuple qui n'avait rien fait de si mal?

Je comprends que Ménélas ait été humilié que sa femme fût allée dans les bras d'un autre, mais n'est-ce pas de sa faute à lui? Si sa femme avait été vraiment heureuse avec lui, elle ne l'aurait jamais trompé. Et entre nous, l'amour d'une femme et d'un homme vaut plus que la gloire.

Mais pourquoi ne pas vous être dit: Ils s'aiment, pourquoi les attaquer?. L'amour n'est pas un sujet à débattre. Ce si fort sentiment vous laisse-t-il si indifférent?

Et la mort de votre ami, tué par Hector, n'était-elle qu'un accident? Pourquoi vous être entêté prendre votre revanche? vous auriez fait de même si vous aviez été à la place d'Hector.

Merci de bien vouloir me répondre,

Une adepte de l'histoire



Achille te salue!

L'union d'un roi et d'une reine n'a rien à voir avec l'amour. Tu ne peux ignorer ce fait. Hélène, contrairement à toutes les jeunes filles en âge d'être mariées, avait eu le privilège de choisir son futur époux. Elle a aussi choisi de quitter cet époux. Si elle avait été paysanne, son mari l'aurait pourchassée à la pointe de la fourche, mais puisqu'elle était souveraine d'un royaume puissant, c'est sa nation entière qu'elle a ridiculisée en sautant à pieds joints dans une couche troyenne et c'est une flotte entière qui la poursuit à la pointe de l'épée. Ne sais-tu pas, petite, ce qu'il en coûte de trahir son peuple lorsqu'on est reine? Hélène n'avait-elle pas vécu richement dans la cité de Sparte qui lui vouait respect et obéissance? Elle a renié ses devoirs, pactisé avec l'ennemi de son peuple et abandonné tous les citoyens de sa cité. Et tu voudrais que je ne m'indigne pas de ce manque d'honneur flagrant?

Si veiller à ce que Hélène retourne à Sparte pour être jugée par ses pairs sur la place publique est une raison suffisante à mon coeur pour combattre Troie, elle n'est ni la seule, ni la première. Je participe à cette guerre pour enrichir ma maison de biens et d'esclaves et pour faire briller le nom d'Achille. La gloire t'apparaÓt peut-être comme un motif insuffisant, mais il est de bon goût chez moi de vouloir se distinguer de la masse et laisser sa trace au firmament. D'ailleurs n'ai-je pas atteint mon objectif, puisque tu réclames des précisions sur ma vie que tu sembles bien connaÓtre, tandis que moi je n'ai aucune idée de qui tu es ni ce que tu as accompli.

La mort de Patrocle n'était pas un accident, voyons! Crois-tu que Hector l'a malencontreusement renversé avec son char en se rendant au marché? Pauvre folle! Si les hommes ne vengent plus la mort de leurs parents et amis, que sont-ils donc devenus? Des êtres sans coeur et sans honneur! À moins que la peur vous retienne de défendre l'ami en péril. Je n'ai pas peur, moi, de verser le sang des ennemis de mes amis! Nul ne pourra jamais dire que l'amour d'Achille ne vient pas avec la protection de son bras!

Sur cette terre, il faut être vainqueur ou vaincu. J'ai choisi dès mon premier souffle.

Achille



Je vois très bien votre point de vue, même si je ne suis pas vraiment du même avis et je dois avouer que votre objectif a en effet bien réussi. Mais jêaimerais savoir, maintenant que j'y pense, si votre rôle et celui de Pâris avaient été échangés, que vous soyez tombé amoureux d'une femme défendue, si l'on peut dire ainsi. Qu'auraient été votre réaction et vos plans envers cette femme si chère à votre coeur?

Merci de bien vouloir me répondre,

Une adepte de l'histoire



Je l'aurais emmenée, tout comme Alexandre, pour en faire ma femme! La seule différence, c'est que j'aurais mieux su la défendre que lui.

Tout le monde sait qu'Alexandre est un couard. Lorsqu'il a affronté Ménélas en combat singulier, il n'a pas pu triompher du roi de Sparte, ni trouver le courage de mourir pour Hélène: il a préféré se cacher comme un cerf! Si j'avais été à sa place, Ménélas serait mort et ma cité triomphante! Les Troyens sont de fins commerÁants, mais ils ne me valent pas au combat. Les forts l'emportent sur les faibles, c'est ainsi. C'est une loi immuable que même ta raison féminine ne peut ébranler.

Achille




Je l'avoue, même si parfois ce n'est pas juste.

Mais j'aimerais savoir si, pendant le combat contre Troie vous n'aviez pas été blessé et n'étiez pas mort de cette blessure, ce que vous auriez fait le reste de votre vie.

Et qu'était Briséis pour vous? une simple aventure? un amour passager?

Et j'aimerais savoir pourquoi vous écrivez si rapidement, non que je m'en plaigne, au contraire. Mais c'est que j'ai écrit à une autre personnalité il y a une semaine et elle ne m'a toujours pas répondu...

Merci de bien vouloir me répondre

Une adepte de l'histoire.



Salut, ô étrangère à l'humeur docile!

Si je n'étais pas venu à Troie, si cette prophétie n'avait jamais pesé sur ma tête, je serais probablement resté quelque temps auprès de mon maÓtre Chiron avant de revenir chez mon père, Pélée, o j'aurais mené une vie de prince. C'est-à-dire, veiller aux affaires du royaume, à l'ordre, à la paix et à la justice. J'aurais veillé sur les vieux jours de mon bien-aimé père et lui aurais donné le réconfort de mourir avant son fils unique.

Briséis est une compagne agréable. J'avoue que je ne lui porte guère attention depuis la mort de Patrocle, mais c'est que je l'aimais lui plus qu'elle.

Chacun répond à son rythme et les messagers ne sont pas tous aussi rapides les uns que les autres j'imagine! Quoi qu'il en soit, il me détend de répondre aux tablettes d'argile que je reÁois. J'oublie un peu l'affreuse misère qui m'accable.

Que Zeus te protège!

Achille



D'après un récit que j'ai lu de vous, vous croyez que les dieux envient les mortels et vous ne semblez pas aimer trop les dieux. Mais ce serait peu probable étant donné que votre mère est elle-même une déesse. Que sont vos réelles relations et pensées avec les dieux?

Vous m'avez parlé de vos intentions de rester auprès de votre père, mais qu'en est-il des relations avec votre mère?

Peut-être que je pose cette question car je suis une jeune fille de 15 ans qui rêve de trouver cette vie. Mais n'avez-vous jamais, ne serait-ce qu'une fois, rêvé d'une autre vie, loin des devoirs princiers ou de la guerre, juste de rester avec votre femme et vos enfants et vivre paisiblement?

J'aimerais aussi savoir, parce que j'ai vu plusieurs photos de vous, quelle est votre vraie couleur de cheveux. Certaines photos vous montrent avec les cheveux blonds ou noirs ou encore châtains.

Merci de bien vouloir me répondre

Anne



Quoi? Les dieux envieraient les mortels? Balivernes! Ils s'intéressent à nos destinées, car les leurs sont intimement liées aux nôtres, mais c'est nous les hommes qui envions les dieux! Je respecte et vénère les Immortels comme il est d'usage de le faire.

Ma mère est une déesse exceptionnelle, je l'écoute et l'aime, mais il est impossible pour moi d'aller vivre chez elle, car elle réside dans la demeure de son père et il est évident que je ne peux vivre sous l'eau!

Mon coeur varie souvent, amie, et je peux te confier que je rêve régulièrement d'une autre vie. Si seulement j'étais né d'une autre mère. Tout vient de là. Tu sais peut-être qu'une prophétie disait que le fils né du ventre de Thétis surpasserait en grandeur son père. Voilà pourquoi les dieux ont choisi mon père pour concevoir ce fils. Qu'aurait été ma vie si j'étais né paysan, chargé d'une destinée moins lourde? Et toi, songes-tu souvent à une vie différente de la tienne?

Je suis blond, amie. Et toi?

Achille



Non, je vous avouerai que j'apprécie la vie que je mène, même si parfois avoir plus d’argent dans la famille ne ferait pas de tort.

Pouvez-vous me parler de votre fils? Vos relations avec lui?

Mon père quittait souvent la maison pour voyager sur un bateau et, lorsque j'étais jeune, j'avais peur qu'il ne revienne pas, qu'il lui arrive quelque chose en route. Est-ce le cas de votre garçon, est-il inquiet de vous voir partir en guerre, alors que la mort viendra peut-être vous chercher?

Et j'aimerais savoir qui est votre dieu préféré entre tous? Avec lequel (laquelle) vous entendez-vous le mieux?

Quel est votre passe-temps lorsqu'il n'y a pas de guerre?

Merci de bien vouloir me répondre.

J'oubliais, ma couleur de cheveux est brune avec des reflets bourgogne au soleil...

x-x-x

Anne



Salut à toi, Ô Anne aux beaux cheveux!

Pardonne mon retard à te répondre, mais la guerre m'occupe beaucoup et le soir, quand je regagne ma baraque, je suis épuisé.

Mon fils n'a pas eu le loisir de me connaître suffisamment pour regretter mon départ, il était trop jeune. Je ne suis parti qu'une seule fois -pour Troie- et je ne suis toujours pas sur le chemin du retour. Cette guerre dure depuis dix ans.

Ton père s'adonne-t-il au commerce, à la piraterie ou à la colonisation?

Je vénère tous les dieux, mais je ne les connais pas personnellement. Je suis un descendant de Zeus et donc, il est mon protecteur.

J'aime beaucoup l'activité physique, la musique et le chant. Et toi?

Que les dieux posent sur toi un regard bienveillant!

Achille




Je vous salue, Achille,

Mon père est cuisinier auprès de navigateurs. Mes passe-temps préférés sont d'acheter des choses et de lire...

Pourriez-vous me renseigner sur les filles de Lycomède? Qui sont-elles? Quelles sont vos relations avec elles?

Désirez-vous d'autres enfants dans le futur?

Et quel conseil donneriez-vous aux générations futures?

Merci de bien vouloir me répondre.

Anne



Khairé!

Que puis-je te raconter au sujet des filles de Lycomède et autres jeunes filles de la cour? Qu'elles étaient un pâle attroupement de vierges femelles, baissant les yeux devant les visiteurs mâles, fuyant l'écoute des récits épiques et agissant comme de frêles fillettes, tremblant au moindre coup de vent et se réfugiant dans la sécurité de leurs quartiers où elles protègent leur pudeur et leur hymen.

Rien à voir avec ma Déidamie, forte et fière. D'ailleurs, je n'ai eu d'intérêt que pour cette dernière, qui devint mon épouse sous les astres et le croissant de la lune, dans cette forêt sacrée qui fut témoin de notre union.

Je ne comprends pas bien comment tu peux considérer qu'acheter soit un passe-temps. N'est-ce pas plutôt une nécessité? Ce qu'on ne peut produire doit être acheté, non?

Si le Destin me permet de survivre à cette guerre, je voudrais beaucoup d'autres enfants. Une nombreuse progéniture est une fierté.

Ce que je conseillerais aux générations futures? De garder en mémoire les accomplissements de leurs ancêtres et de n'être pas moins honorables qu'eux.

Que les dieux soient cléments pour toi et ta famille!

Achille



Je ne crois pas que les achats soient une nécessité pour moi... Mais j'aime bien chercher des vêtements pour mes amies.

Est-il vrai que vous avez reçu du centaure Chiron des leçons de médecine?

Que pensez-vous d'Apollon qui, selon les récits qui nous sont parvenus, appuyait les Troyens?

Anne



Salut, ô Anne!

Offrir des vêtements aux amis est fort bien. Que leur offres-tu d'autre? J'ai peine à comprendre comment un homme embarqué sur un vaisseau pour nourrir l'équipage peut se permettre des dépenses fréquentes. À moins bien sûr que tu ne sois l'épouse d'un prince ou d'un riche marchand.

Chiron m'a tout appris, la médecine aussi. Pourquoi t'en étonnes-tu?

Apollon est un dieu fort et vénérable. Il soutient les Troyens, en effet, car ceux-ci lui vouent un culte irréprochable. Les Grecs aussi sont aimés des dieux et à la fin, malgré les allégeances diverses, les favoris et les préférences des dieux, une seule volonté annihilera toutes les autres, celle de Zeus qui accordera aux Grecs la victoire sur les Troyens.

Achille



Je magasine bien des choses avec amies, des chandails, pantalons, accessoires, bijoux... Et croyez-moi, je ne suis pas prête à m'engager avec un homme, aussi beau ou aussi riche puisse-t-il être...

Quant à votre maître Chiron, je ne m'en étonne pas. J'aurais tellement aimé être entraînée par lui, même si je ne crois pas que les filles de votre époque en ont le droit. Pouvez-vous me renseigner sur les droits des femmes de votre époque, car je m'interesse beaucoup à ce sujet?

Et comment réagissent les femmes envers vous? Vous n'êtes pas n'importe qui. Vous êtes le célèbre Achille. Elles doivent certainement vous traiter d'une manière très différente, Non?

Merci de répondre à mes questions,

Anne



Salut à toi, Anne!

Tu sais, même à mon époque, certaines femmes font bien ce qu'elles veulent. Ce sont majoritairement les femmes les plus riches qui sont soumises à un code strict. Enfin, il dépend toujours des hommes qui entourent une femme: son père, son époux, ses frères, oncles, cousins. Certains sont plus restrictifs que d'autres. Mais j'ai connu beaucoup de femmes dans les campagnes qui n'en faisaient qu'à leur tête, surtout si les hommes de leur famille étaient allés se faire tuer ailleurs! Je crois que les femmes peuvent exercer un grand pouvoir, mais qu'elles sont moins démonstratives que les hommes.

En général les femmes m'admirent instinctivement, bien que certaines d'entre elles résistent à mon charme.

Achille



Salut Grand Achille!

Comment réagissez-vous quand certaines d’entre elles résistent à votre charme? Cela touche-t-il à votre orgueil?

Je dois vous avouer que je suis grandement étonnée de votre description des femmes de votre époque, car aujourd’hui, nous disons souvent que les hommes les traitaient avec arrogance, sans vraiment se préoccuper de leur opinions et les laissant un peu a part.

J’aimerais, si possible, que vous me parliez de la prophétie vous annonçant, car j’ai lu quelques registres, mais ils n'en parlent pas avec beaucoup de précision.

Merci de bien vouloir me répondre.

Anne



Douce Anne,

Je n'ai pas dit que les hommes ne traitent pas les femmes avec arrogance, ni ne se croient supérieurs à elle. Ils sont exactement tels que tu les décris. Mais cela n'empêche pas de nombreuses femmes d'agir à leur guise. Prends les Amazones, qu'ont-elles à faire du mépris des hommes alors que sur un champ de bataille elles font frémir plus d'un guerrier mâle? Mon père me disait toujours -lui qui avait vécu auprès d'une déesse- que pour saisir l'essence d'une femme, il faut la regarder directement et non à travers le regard d'un homme. Je crois que cette vérité traversera les époques.

J'avoue ressentir une grande frustration quand mon charme est inefficace. La princesse troyenne Cassandre, prêtresse d'Apollon, m'a si bien fait sentir son indifférence à mon égard que mon sommeil en est encore troublé à l'occasion. Je revois ses yeux froids qui me percent et je rêve de la posséder entièrement.

 Achille



De toute votre grande vie, y a-t-il quelque chose que vous regrettez d'avoir fait ou, au contraire, de ne pas avoir fait?

Est-il vrai qu'il y eut une prophétie annonçant votre venue au monde? Si tel est le cas, quelle fut cette prophétie?

Merci de bien vouloir me répondre,

Anne



Salut à toi, Anne!

Je regrette tout et je ne regrette rien. Un jour mon coeur pleure et blâme chacun de mes pas, un autre je doute de ma vie et de ma destinée et un autre encore je tiens mes ennemis responsables de mes malheurs.

Bien avant ma naissance, une prophétie annonçait qu'un fils né de Thétis surpasserait le père qui l'aurait engendré. C'est pourquoi Zeus, renonçant à séduire ma mère, lui donna Pélée, un simple mortel, comme époux. J'ai effectivement surpassé mon père Pélée en toute chose et ma gloire éclipse la sienne.

Achille



Votre père a dû entendre cette prophétie. Savez-vous comment il a réagi quand il a su qu'il serait le père de ce fameux fils?

Comment fut votre relation avec votre père durant vos années à ses côtés?

Merci de bien vouloir me répondre,

Anne


Mon père, comme tous les mortels l'auraient fait, s'est réjoui que les dieux veuillent l'unir à une déesse. Que son fils devienne plus puissant que lui ne l'intimidait pas, au contraire! Je peux en toute modestie affirmer que je suis sa joie et sa fierté.

Mon père est un homme extraordinaire, d'une grande bonté, le digne descendant d'Éaque. Nous nous sommes toujours très bien entendus et si je pouvais survivre à cette guerre, je retournerais sur nos terres fertiles pour le soutenir dans la vieillesse et régner à sa suite. Malheureusement, j'ai bien peur que la mort me prive de cette joie. Mon fils peut-être remplira les devoirs sacrés que je ne pourrai accomplir si je meurs avant mon père.

Achille