Retour en page d'accueil de Dialogus

 Joey
écrit à


Achille


J'ai adoré le film


 

Cher Achille,

Je t'écris cette lettre pour te dire que j'ai adoré le film «Troie» mais je n'ai pas compris pourquoi tu t'es laissé faire à la fin alors que tu es l'homme le plus fort. J'ai ressenti de la peine en voyant cette flèche te transpercer le talon.

Mes moments préférés sont ton combat contre Hector et lorsque tu débarques sur la plage de Troie avec les Myrmidons.
                                                   
Cordialement,

Joey


Joey,
 
Je suis Achille. Mon cœur bat toujours dans ma poitrine. Mes jambes me portent aussi solidement qu’hier et donc, je ne saurais te parler de ma fin. D’ailleurs, tu me parles d’une mort pathétique, ce qui ne peut être. Comment pourrais-je connaître une mort qui ne serait pas éclatante? Une flèche, dis-tu? Je m’en méfierai, merci de l’avertissement. Mais je mourrai l’épée à la main, percé de la lance d’un grand prince, d'un demi-dieu peut-être, d'un grand guerrier. Pas de la flèche d’un couard, d’un vulgaire cœur de cerf! Enfin, nous verrons bien, puisque la partie n’est pas terminée.

Tu parles du débarquement sur la plage et du combat avec Hector, mais j’ai connu des combats bien plus mémorables. Par exemple, le jour où j’ai massacré des centaines de Troyens, allant jusqu’à les poursuivre dans le fleuve Scamandre, teintant de rouge les eaux divines.

Et que dire de toutes ces cités conquises par moi au sud de la Phrygie? Thèbes, Adramyttion, Lyrnessos, Cymé, Smyrne, Colophon et tant d’autres! N’étaient-ce pas des actions incroyables?

Que ta santé soit bonne et ta maison prospère!

Achille

************************Fin de page************************