Ridzo
écrit à

   

Achille
Achille

     
   

Guerrier légendaire

   

Bonjour à toi, Achille!

J'ai adoré le film «Troie» avec l'acteur Brad Pitt en 2005. C'est un très bon film d'action et je sais bien qu'il n'avait pas le droit de porter ton nom. Ton nom est légendaire, ce n'est pas un guerrier comme toi qui me dira le contraire.

J'ai une question: comment fais-tu pour envoyer des messages? Tu n'as pas internet, si je ne me trompe?

Ce fut un plaisir, et à bientôt.



Salut à toi, étranger!
 
En fait, c'est très simple. Je reçois des tablettes d'argile sur lesquelles sont gravés les messages, le tout en beau grec bien sonnant. Ensuite, mon esclave scribe grave mes réponses sur des tablettes d'argile et les renvoie de la même manière. Le plus souvent, ce sont des messagers venus par bateau, d'autres fois, quand les messages sont particulièrement intéressants, c'est ma mère, la déesse Thétis, qui me les remet en mains propres. D'ailleurs, toute cette idée de communiquer avec les hommes de demain via les prêtres et prêtresses de Dialogus est une idée d'elle.
 
À moi de te poser une question, Ô étranger: qu'as-tu aimé dans cette représentation de ma vie avec ce Brad Pitt dont tout le monde me parle?
 
Achille



Salut à toi, grand guerrier

Je voudrais savoir si tu connaissais Sangoku, c'est un très grand guerrier, courageux et qui ne recule devant rien: le meilleur en quelque sorte.

Je vais te raconter son histoire. Il ne s'agit pas d'un Terrien comme toi, non: il est de la planète Vegeta, mais quand celle-ci était en guerre et risquait la destruction, son père, Badack l'envoya vers une autre planète, qui s'appelle la terre, à bord d'une capsule, car sur terre, la vie existe. Il est entraîné depuis son plus jeune âge par un grand maître, Shangohan. Je te l'aurais bien présenté, mais il habite au Japon dans les très hautes montagnes, sur le mont Palao.

Voilà donc son histoire. Salut à toi, Achille, peut-être un jour l'affronteras-tu, mais je doute que tu y arrives, guerrier légendaire!




Ce guerrier semble en effet très héroïque. Merci pour ce récit.

Achille