Retour en page d'accueil de Dialogus

Lilian
écrit à

Achille


Guerre de Troie (3)


   

Bonjour,

Je me nomme Lilian, j'ai quatorze ans et je voulais vous demander si, pendant la guerre de Troie, vous avez eu peur un jour.
 
J'aimerais aussi savoir si Agamemnon, le roi, était aussi arrogant que dans tous les livres que j'ai lus à ce sujet.

Merci de votre réponse.


Ô Lilian,

Oh! oui, je connais la peur. Le courage, le vrai, n’est pas d’être sans peur, c’est de la maîtriser et d’utiliser les outils qu’elle t’offre. Grâce à la peur, le corps s’alerte et la tête s’active. Toutes tes capacités s’amplifient pour te permettre de te surpasser. Cependant, certains se laissent plutôt envahir par la terreur et perdent tous leurs moyens.

La peur, Phobos, et la terreur, Deimos, sont tous deux des fils du terrible Arès, le dieu de la guerre, et l’accompagnent dans tous ses travaux.

Parlons d’Agamemnon maintenant. Oui, il est arrogant, c’est exact, mais quel grand souverain ne l’est pas? Agamemnon règne, non seulement sur deux puissantes cités, Argos et Mycènes, mais il exerce également son autorité sur tous les rois d’Argolide. Son arrogance n’est pas disproportionnée à son pouvoir. Oh! je reconnais que je suis le premier à avoir eu de nombreux conflits avec lui -et pas des petits- mais à présent, je n’ai plus que de l’indifférence à son égard. Il est ce qu’il est et je m’en moque.

Salut, ami, et que ta santé soit bonne!

Achille


J'ai bien reçu votre message. Je vous remercie.

Je voudrais savoir comment c'est la mort: êtes-vous au Panthéon des héros ou êtes-vous en enfer avec Hadès? Êtes-vous avec Patrocle?

Encore une question: est-ce que j'ai la possibilité de pactiser avec Hadès pour devenir fort?


Salut!

Je ne suis pas mort! Mon histoire n’est pas encore finie. Je te réponds de ma baraque. Au loin, s’élève la riche cité de Troie que nous assiégeons depuis plus de neuf ans.

Cependant, je n’ai pas besoin de connaître ma dernière heure pour savoir que je n’irai pas rejoindre les dieux. Je suis un champion, un héros, mais, malgré cela, le sort qui m’attend est celui de tous les mortels: la descente aux Enfers.

Premièrement, Hadès ne pactise avec personne. Il est intraitable et n’accepte ni offrande, ni marché. Ensuite, si tu veux acquérir la force, ce n’est pas le souverain infernal que tu dois invoquer, mais la divinité appropriée. Quel genre de force souhaites-tu posséder? Dans quel but et quelles circonstances? Car il existe toutes sortes de «forces». Et finalement, laisse-moi te dire que si tu veux détenir quelque chose, il n’y a rien de mieux que de ne le devoir à personne d’autre qu’à toi, si tu vois ce que je veux dire. La force se développe naturellement grâce à un entraînement, pas besoin de faire appel à un dieu pour cela. Je t’encourage à découvrir tes capacités et à repousser tes limites.

Achille


************************Fin de page************************