Romain et Alexis
écrivent à

   

Achille
Achille

     
   

Encore la guerre de Troie

   

Cher Achille,

Nous t'écrivons pour te poser quelques questions:
Comment as-tu vécu la mort de Patrocle, ton cousin?
Pourquoi étais-tu en colère contre Agamemnon?
Ajax était-il aussi fort que dans le film «Troie»?
Pour toi la guerre fut une partie de plaisir.
Toi et les Mermédiens, vous avez tué beaucoup de personnes, mais vous n'avez rien eu en récompense, dommage.
Est-ce que, sans les dieux, tu aurais gagné? Cette guerre ne valait pas le coup, il fallait laisser les Athéniens seuls maîtres de leur destin.

P.S.: Briséis, l'aimais-tu vraiment?



Achille vous salue, Romain et Alexis!

La mort de Patrocle est très récente et je ne la vis pas bien. En passant, ce n'était pas mon cousin, mais mon meilleur ami, pratiquement mon frère.

Je me suis fâché avec Agamemnon parce qu'il ne m'avait insulté devant tous les princes et ravit mon esclave préférée, Briséis. Mais cette mésentente est terminée à présent.

Je ne sais pas comment Ajax est représenté dans votre film, mais il est très vaillant et fort, n'en doutez pas.

La guerre n'est jamais tout à fait une partie de plaisir. Et puis, vous dites ça comme si je n'avais pas perdu la personne que j'aimais le plus! C'est presque insultant!

Mes Myrmidons et moi-même avons la gloire et c'est exactement ce que nous voulions. En plus, nous avons accumulé un joli butin et ça, ça se prend toujours bien.

La guerre est loin d'être terminé et je ne suis pas encore mort. Bien des Troyens et bien des Hellènes tomberont encore. Qu'est-ce qui vous fait croire que les Troyens seront vainqueurs? Tous vos contemporains m'ont pourtant affirmé le contraire. Pour ce qui est des Athéniens, ils ne sont qu'une mince portion de cette immense coalition rassemblée pour le malheur des Troyens et pour la gloire des Hellènes. Je me fiche des Athéniens comme d'une vieille sandale! Qu'ils fassent ce qu'ils veulent; moi, je fais ce que je veux. 

J'aimais bien Briséis, comme on aime une esclave agréable. Je l'aime encore, et si je lui ai reproché la mort de Patrocle, mes accusations furent de courte durée et je n'ai plus de ressentiment envers elle.

Achille