Julie
écrit à

   


Achille

     
   

Beau

    Tu es vraiment beau. J'aimerais bien être ta fille.

Julie


J'aimerais bien aussi que tu sois ma fille, aimable Julie.

Je te marierai à un grand roi et jamais tu ne connaîtrais la privation ou les affres de l'esclavage. Je déposerais à tes pieds des coupes d'or, des trépieds superbes, des tissus d'une beauté inégalée; à ton service se presseraient les plus belles femmes et les hommes les plus charmants.

Et... tu aurais pour frère, le meilleur des frères, mon tendre et adoré Pyrrhos, et pour mère, la plus noble des femmes, mon épouse chérie, Déidamie. Partout, dans tous les royaumes, tu serais accueillie comme une reine.

Je t'embrasse comme le ferait un père!

Achille