Retour en page d'accueil de Dialogus

Aimée, Mathilde et Arnaud
écrit à

Achille


Achille, héros grec


   


Bonjour Achille,

Nous avons quelques questions à te poser. Nous espérons qu'elles ne te dérangeront pas.

Pourquoi ne respectes-tu pas les dieux? Et pourquoi as-tu détruit le temple d'Apollon?

Es-tu amoureux de Briséis? Pourquoi la traites-tu comme une esclave?

Pourquoi portes-tu une armure, car si ta mère t'a plongé dans le Styx, tu devrais être invulnérable, non? Nous nous demandons aussi en combien de temps tu as appris à combattre. En voulais-tu à ton cousin de s'être fait passer pour toi?

Tu es rancunier mais tu restes tout de même un grand guerrier. Nous te trouvons très courageux et nous avons été impressionnés par tes techniques de combat. Bonne chance pour la suite.

Mathilde, Arnaud et Aimée


Achille vous salue, dames Mathilde, Arnaud et Aimée!

Je ne comprends pas pourquoi vous dites que j’ai détruit le temple d’Apollon. Rien ne pourrait être plus faux! J’ai tué le fils d’Apollon, Ténès, il y a plusieurs années, mais c’était un accident d’une certaine façon. Quoi qu’il en soit, vous avez été mal renseignées.

Je traite Briséis comme une esclave car elle est une esclave. Quelle drôle de question!

Je ne suis pas invincible. Je porte une armure, car comme tous les mortels, mon corps est vulnérable aux coups. C’est ma vitesse, mon agilité et ma force qui font de moi un être surdoué sur le champ de bataille. La rumeur qui dit que ma mère m’a plongé dans le Styx est fausse. Dès mon plus jeune âge, à Phthia, j’ai appris à me battre. Quand ce n’était pas avec mes amis lors d’entraînements contrôlés par nos maîtres, c’était contre les enfants de la basse ville dans le désordre le plus total. Combattre est pour moi une seconde nature.

C’est moi qui ai donné l’autorisation à Patrocle de revêtir mes armes et de mener mon armée au combat. Ensuite, il a poussé trop loin et a foncé rencontrer sa mort sous les murs de Troie, mais de cela, comment pourrais-je lui en vouloir? Ce n’était pas un couard! Patrocle était un guerrier d’expérience et je ne peux que louer sa mémoire. Pourquoi dites-vous que je suis rancunier? Le suis-je davantage que tous les autres guerriers des deux camps confondus? C’est une guerre, par tous les dieux! Pas un banquet de mariage! Si je rencontre un Troyen sur le champ de bataille, je ne l’invite pas à boire un verre, je lui transperce la gorge de ma lance. Qu’allez-vous croire, que nous assiégeons cette cité depuis neuf ans pour échanger des techniques d’agriculture? Réveillez-vous, mes dames, cela n’est pas un jeu!

Que les dieux vous protègent!

Achille
************************Fin de page************************